• .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .

Un nouveau plan de mobilité des transports à Alger

Dimanche, décembre 16, 2012

Circulation-Alger[int

Une série de projets d’infrastructures routières visant à faciliter la mobilité et la circulation automobile à Alger a été lancée dans le cadre du plan stratégique de la réhabilitation de la capitale à l’horizon 2029, annonce lundi un responsable de la wilaya.
« Le macro-maillage du réseau routier fondamental a été définit par la wilaya d’Alger de telle sorte à favoriser sa connexion avec les différents systèmes de transports, à l’instar du tramway, du métro et du train », a souligné Rachid Ouazen, directeur des Transports de la wilaya d’Alger lors de la présentation de ce plan.

Pour atteindre cet objectif, six projets d’infrastructure routière, cinq projets routiers de proximité, trois nouvelles gares routières, trois échangeurs, huit parkings à étages et trois parkings relais, deux télécabines ainsi que l’achèvement du métro et du tramway sont prévus.

Concernant les projets routiers, M. Ouazen a indiqué que le projet d’aménagement de la pénétrante du Ravin de la femme sauvage ainsi que la pénétrante du 1er Mai sont en cours d’étude.
Les travaux d’élargissement et de requalification du Boulevard du 11 décembre 1960 (El Biar- Val d’Hydra), les liaisons Châteauneuf-Chéraga, Châteauneuf-Rocade Sud par les Asphodèles, El Mouradia-Riadh El Feth, et rue de Tripoli-Djamaa El Djazair (El Mohamadia) sont déjà lancées ou en voie de lancement.
Le plan prévoit également la réalisation d’une gare routière à Bir Mourad Rais dont les appels d’offres sont en cours de lancement ainsi que les gares routières de Zéralda et de Dar El Beida.

La direction des Transport de la wilaya d’Alger a entamé des consultations pour le choix des bureaux d’études afin de réaliser des pôles d’échanges à Ain Naâdja, Reghaia et Birtouta.

En outre, cinq parkings à étages qui seront réalisés à El Biar, Hydra, Madania, Sidi Mhamed et Kouba sont déjà en cours de réalisation, alors que les appels d’offres de trois autres parkings à Sidi Yahia, Boumati et Chéraga sont en phase de lancement. La capacité de ces parkings est de 6.886 places.

Ces projets permettront de réduire la saturation du réseau routier après l’évolution phénoménale du parc automobile, qui est passé de 600.000 véhicules en 2000 à plus de 1,7 million de véhicules en 2012, selon M. Ouazen.

Par ailleurs, la direction des transports de la wilaya d’Alger s’apprête à lancer les études de réalisation de trois autres parkings-relais à Ain Allah, Chéraga et Staouéli avec une capacité globale de 1.500 places.

M. Ouazen a souligné par ailleurs que le taux d’avancement du projet de télécabine à Oued Koriche-Bouzaréah est de 70%, alors que l’appel d’offres pour le projet de la ligne Bab El Oued-Zeghara est en cours de lancement.

Le nouveau plan de transports dans la wilaya d’Alger préconise également de fusionner les différents services qui seront gérés par un seul prestataire. « Dans ce sens, un tarif unique sera mis en place, ainsi qu’un système de billetterie pour permettre aux usagers de se déplacer avec un seul ticket quel que soit son trajet », a souligné M. Ouazen.

Le plan de mobilité d’Alger prévoit également de confier la gestion de ce réseau à un opérateur
unique, qui est l’ETUSA et réorganiser les opérateurs privés autour des dessertes de proximité à partir des grands axes urbains d’Alger.

Actualité

Répondre à cet article